TÉMOIGNAGES

Bruno, chanteur, comédien

« Méthode originale, accompagnée d’une rigueur bienveillante et d’une véritable écoute, s’adaptant aux capacités et aux besoins de l’élève. Un travail de fond pour faire prendre conscience que chanter, c’est avant tout ressentir… »

Matthieu, comédien, voix off

« Étant comédien spécialisé dans la voix narrative/off/transformée, j’ai été initié aux techniques de chant assez tôt. Toutefois, malgré mes professeurs successifs, j’avais atteint une limite. Pire, avec l’âge les voix aiguës devenaient de plus en plus pénibles à faire. J’ai rencontré Delphine et apprenant qu’elle était professeur et coach de chant, je lui ai exposé ma difficulté. Elle m’a répondu du tac au tac « Forcément, tu as vu ta posture ? ». Ayant appris quel était son parcours et entendu sa grande passion, j’ai décidé de prendre des cours avec elle. Que de richesses ! En plus de me corriger, elle m’a appris à utiliser d’autres parties de mon corps dont j’ignorais jusque-là qu’elles avaient un rôle aussi important à la fois dans notre façon de respirer, mais aussi dans celle de produire des sons. Delphine est allée au-delà de ce qu’on nous enseigne traditionnellement. Ce que je faisais bien, mais avec effort, je le fais aujourd’hui avec beaucoup plus d’aisance. J’ai gagné en puissance, en harmonique, en soutien vocal. Et, plus précieux que tout, j’ai appris à mieux maîtriser mon instrument et à le préserver. Je n’ai qu’un regret : celui de n’avoir pas croisé sa route plus tôt ! »

Céline, orthophoniste

« Delphine, en tant qu’artiste accomplie ayant expérimenté les méthodes de chant sur elle-même, endosse tous les rôles lors de ses cours de chant. Tel un instrumentiste, elle va, grâce à une attention permanente à son élève et une analyse très fine du corps et de la voix, accorder avec minutie notre instrument vocal et nous aider à trouver notre « voix ». Puis, telle une marionnettiste, elle tire avec talent les ficelles du souffle et de la musculature afin de révéler le meilleur de son élève tout en le laissant évoluer à son rythme. C’est un travail vocal d’une grande qualité que je n’avais jamais connu auparavant et qui permet de progresser rapidement car, tel un maitre-maçon, grâce à son savoir sur la voix et tout ce qui la sous-tend, Delphine pose avec justesse des fondations solides avant d’entamer un travail vocal sur des morceaux choisis. »

Hugo Bardin, Metteur en scène au Collectif La Cantine

« J’ai rencontré artistiquement Delphine Astoux à l’occasion d’un spectacle que je mettais en scène, Gouttes d’eau sur pierres brûlantes du sulfureux Rainer Werner Fassbinder. Une pièce obscure et cruelle sur les rapports de domination dans le couple. Une pièce courte de jeunesse, première œuvre de l’auteur. Une histoire triviale et noire autour d’un quatuor de personnages. Léopold rencontre Franz et le force à quitter Anna. Léopold étend son emprise sur Franz jusqu’à l’aliénation. Anna revient pour reconquérir Franz mais tombe sous le charme de Léopold. Puis arrive Véra, ancien amant de Léopold devenue femme pour lui plaire. Cette fable machiavélique est construite comme un quadrille, les couples s’échangent, se font et se défont. L’occasion de réunir quatre comédiens en musique. Tout d’abord ? c’est Astor Piazolla qui donna la note et rythma le spectacle de son Libertango. Mais je voulais aller plus loin dans la démarche. J’ai donc proposé à Delphine Astoux d’orchestrer, non seulement un travail autour de la voix parlée avec les comédiens, mais aussi de coacher une des comédiennes, Kameliya Stoeva, dans l’interprétation en scène d’une version nouvelle du Libertango de Grace Jones. Durant quasiment un an, Delphine a guidé mes comédiens dans la redécouverte de leur voix. Ensemble, ils ont appris à apprivoiser cet instrument que, bien souvent, les acteurs maltraitent par ignorance ou mauvaise habitude. Ce travail leur a non seulement permis d’élargir leurs possibilités vocales, mais aussi les a unis au plateau. Quoi de plus intime que la voix finalement… Pour Kameliya Stoeva, interprète de Véra, l’amante transgenre, Delphine a opté pour une démarche plus privée, en tête à tête. Il ne s’agissait en aucun cas d’une performance vocale, mais plutôt d’un exercice de voix parlée, un slam. Le résultat fut au-delà de mes espérances et les spectateurs se souviennent encore de ce moment « onirique et envoûtant ». Delphine a une manière de travailler qui lui est personnelle, qui ne ressemble à aucune autre. Cela passe par l’intime, par l’écoute. Elle voit quelque chose de spécial en chacun. De nombreux professeurs de chant ne s’intéressent qu’à la performance, qu’à la note. Kameliya n’aurait jamais pensé pouvoir chanter. Eh bien grâce à Delphine, non seulement elle l’a fait, mais devant 200 personnes pendant deux semaines… et sa version de Libertango a même été diffusée sur les ondes ! J’ai depuis l’immense plaisir de diriger, cette fois-ci, Delphine sur scène, dans mon dernier spectacle LA REINE MARGOT, où elle envoûte le public de sa voix si particulière, autour du répertoire de Purcell. Nous allons bientôt entamer ensemble la conception d’un « opéra de voix parlées » pour ce même spectacle. »

Eva, étudiante en Sciences du langage, Université de Rouen

« J’ai trouvé l’expression orale très enrichissante et tenais à vous remercier, je n’ai jamais été aussi épanouie dans un cours. Dommage que cela se termine. Bonne continuation ! »

Noémie, étudiante en Sciences du langage, Université de Rouen

« Madame Astoux, Je vous remercie pour tous vos conseils et votre patience avec nous. Je pense que vous m’avez aidée et je garde vos exercices en mémoire. Bon courage pour la suite et à bientôt j’espère. »

Clémentine, étudiante en Sciences du langage, Université de Rouen

« Je n’ai qu’une seule chose à vous dire : MERCI ! Vous avez été une prof géniale, et vous êtes une personne incroyable ! J’ai appris tellement de choses grâce à vous. Ces cours d’expression orale m’ont permis d’évoluer d’une façon que je n’aurais jamais pensée. Le stress ? Ça ne me fait même plus peur, c’est même devenu mon allié. Vous allez me manquer, mais vous resterez gravée dans nos mémoires ! »

Constance, étudiante en Sciences du langage, Université de Rouen

« Merci pour votre attention, votre écoute, votre regard exempt de tout jugement, vos conseils et votre travail. Vous êtes une personne exceptionnelle. J’espère qu’on a pu vous rendre, d’une manière ou d’une autre, tout ce que vous nous avez apporté. Au revoir et bonne continuation. »

Sarah, étudiante en Sciences du langage, Université de Rouen

« Merci pour ce semestre, rempli de bonne humeur, d’humour mais aussi de stress. Vous nous avez tous aidés à nous libérer. Grâce à vous, prendre la parole sera moins compliqué. J’espère avoir la chance de vous revoir. »

Jeanne, étudiante en Sciences du langage, Université de Rouen

« Merci pour ces deux heures de bonheur et d’épanouissement que vous nous avez offert chaque semaine ! Je vous souhaite beaucoup de bonheurs et une belle continuation ! »

Alexis, étudiant en Sciences du langage, Université de Rouen

« Chère Madame Astoux, votre cours est un vrai trésor ! Merci de nous avoir aidés à extérioriser notre intériorité. « On ne voit bien qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux », Le Petit Prince.